Mot de la présidente

Mot de la Présidente

Assemblée générale annuelle de l’AMONM (Section Canada)
(11 mai 2019 à la Résidence de France de Québec)

Madame la Consule générale, chère Laurence,
Madame la Consule honoraire à Chicoutimi, chère Françoise,
Général René Dequen,
Mesdames et Messieurs distingués invités,

Au nom des membres du Conseil d’administration et des compagnons de l’AMONM (Section Canada), je tiens à vous remercier vivement d’accueillir si chaleureusement les membres de notre association et leur conjoint à ce sympathique déjeuner qui suit l’Assemblée générale annuelle qui s’est tenue au Cercle de la Garnison. Nous sommes tous profondément honorés et touchés par cette marque d’amitié.

Je vous dresse un historique de l’AMONM (section Canada) :

Le premier décoré fut M. Pierre Salbaing. Président directeur général d’Air Liquide

La section du Canada de l’Association des membres de l’ONM de la République française a été fondée, à Montréal en 1991 par Robert Hacquin, Jean Hayart et Louis Duvernois. Robert Hacquin, décédé en 2005 et Jean Hayart, décédé en 2018, personnalités de la communauté française expatriée animaient plusieurs associations représentatives et patriotiques. Louis Duvernois, qui fut de 1985 à 2001 conseiller à l’Assemblée des Français de l’Étranger puis de 2001 à septembre 2017 sénateur des Français établis hors de France.

L’objectif était de créer un sentiment d’appartenance durable au delà du cérémonial de remise de la décoration, quelle que soit d’ailleurs la nationalité du titulaire, à un ordre prestigieux, fondé en 1963 par le Général de Gaulle et qui comprend à ce jour 14 sections dans autant de pays aux côtés des sections françaises présentes dans chaque département.

De trois personnes à ses débuts, la section de l’ONM au Canada est forte désormais de près d’une centaine de membres établis de la Côte Atlantique à la Côte Pacifique avec des concentrations plus marquées à Montréal, Québec, Toronto et Vancouver.

A plusieurs reprises la section du Canada, constituée en association, a été l’hôte de l’Association Nationale des membres de l’ONM présidée par le général d’armée aérienne, Jean-Philippe Douin
(8 mai 2003), par le général d’armée Jean-Pierre Kelche (31 mai 2008), et le Général d’armée Jean-Louis Georgelin (2012) et le Général d’Armée Benoît PUGA (8 mai 2018). Le siège de l’ONM est à l’Hôtel des Invalides à Paris.

La section Canada de l’’Association compte parmi ses membres de nombreuses personnalités dont la romancière acadienne de renommée mondiale, Antonine Maillet, Prix Goncourt, qui a été promue Grand Officier de l’ONM en novembre 2017.

La présidente d’Honneur est Son Excellence Madame l’Ambassadrice Kareen RISPAL.

Comme vous le savez, l’Association publie également un bulletin quatre fois par année, qui connaît un vif succès auprès de ses membres de même qu’auprès de l’ambassadeur de France et des Consules générales et des consuls en poste au Canada. D’anciens ambassadeurs et d’anciens consuls demandent également à continuer de le recevoir. Le bulletin fait état notamment des échanges entre le Canada et la France, tant au plan économique qu’aux plans culturel et social. Il fait également état des visites diplomatiques. Les responsables principaux en sont la présidente de l’association, de même que son époux, Hervé de Feydeau.
Le conseil d’administration se réunit plusieurs fois par année par conférence téléphonique, étant donné que l’étendue du territoire canadien rend plus difficile les réunions exigeant la présence physique des membres du Conseil.
La santé financière de notre association est excellente.
Voilà en quelques mots, chers amis, un historique de notre association, de même qu’un résumé de ses activités.

Chaque année, depuis 2005, l’AMONM (section Canada) octroie un Prix du Civisme.

Historique des prix du civisme

À l’image de celui qui existe en France depuis de nombreuses années, c’est en 2005 que l’Association des Membres de l’Ordre National du Mérite (section Canada) a créé son Prix du Civisme.

Cette distinction prestigieuse vise à récompenser les personnes ou organismes qui ont contribué à faire ou à promouvoir des actions bénévoles ou courageuses dans leur communauté.

Les candidatures sont sélectionnées avec soin par le responsable du dossier du Prix du civisme puis soumises au vote des membres du conseil d’administration ; les prix sont remis aux lauréats à l’occasion de l’Assemblée générale annuelle. Un diplôme est offert et le montant en dollars accordé aux lauréats varie en fonction des dons ou commandites recueillies par l’Association.

2005 Gabrielle Limoges
Cette jeune femme de 25 ans, handicapée depuis sa naissance a écrit et produit plusieurs pièces de théâtre pour de jeunes adolescents afin de contrer le décrochage scolaire et la toxicomanie. Elle a de plus organisé des séances de zoothérapie dans certains centres hospitaliers pour aider les personnes lourdement atteintes d’Alzheimer à combattre leur isolement.

2006 Opération Nez Rouge
Cet organisme bien connu assure chaque année au mois de décembre, grâce à ses quelque 40.000 bénévoles, le raccompagnement sécuritaire des personnes qui ont assisté à des fêtes de fin d’année. Cette brillante initiative originale et très utile est reprise maintenant par plusieurs pays européens.

2007 Dr. Yves Baruchel
Ce médecin oncologue exerce en Ontario et, avec ses moyens et fonds personnels, il organise et finance des voyages pour les enfants atteints de cancer, en phase terminale.

2008 Le Chaînon
Cet organisme qui a longtemps eu comme porte-parole le comédien et humoriste Yvon Deschamps, assure bénévolement la vente de vêtements usagés dont les profits sont destinés à procurer de l’aide et du soutien aux femmes en difficulté.

2009 Allô Prof
Un groupement d’une douzaine de professeurs bénévoles qui procure aide et soutien gratuitement aux élèves pour leurs travaux scolaires. Grâce à cette aide, de nombreux étudiants évitent le découragement et le décrochage scolaire.

2010 La Tablée des Chefs
Les bénévoles de cet organisme récupèrent les denrées comestibles non utilisées provenant de restaurants ou épiceries pour préparer des repas gratuits qui sont offerts aux personnes démunies. La Tablée des chefs dirige aussi chaque été un camp de vacances destiné à apprendre aux jeunes comment bien se nourrir pour préserver sa santé.

2011 La Chorale Au Gré des Chants
Une vingtaine de personnes de tous milieux se regroupent bénévolement chaque semaine pour apprendre des chansons, lesquelles sont produites lors de concerts donnés gratuitement dans des résidences de personnes âgées du territoire du CSSS Lucille-Teasdale.

2012 Simon Bernier
L’avion qui transportait son père, son frère et deux de ses oncles s’est écrasé dans le Nord Québécois en juillet 2010. Le jeune homme, en dépit de souffrances physiques et de l’immense chagrin de voir des êtres chers mourir sous ses yeux, a trouvé le courage de porter secours au seul survivant de ce terrible accident.

2013 La Comédie Humaine
Cet organisme produit chaque année plus d’une centaine de pièces de théâtre tirées du répertoire d’œuvres classiques ou contemporaines et qui sont destinées à plus de 40.000 jeunes adolescents du Québec dans le but de leur transmettre les valeurs humaines et d’éviter décrochage scolaire et suicide.

2014 Dixième anniversaire du Prix du Civisme de l’ACMONM - Versant-la-Noël
Organisme qui accueille des groupes de jeunes adolescents en quête de repères et de soutien pour échapper aux problèmes du milieu perturbé dans lequel ils vivent. Le groupement s’entoure de la compétence d’adultes bénévoles spécialement entraînés à l’écoute des jeunes.

2015 Le Phare Enfants et Familles
Dans le cadre accueillant de sa Maison André-Gratton, le Phare propose un peu de répit à des familles affectées par la maladie sans issue de leurs enfants. L’encadrement professionnel est assuré 365 jours par an, grâce à une solide équipe de médecins, intervenants du milieu de la santé et bénévoles.

2016 – Fondation Mira
Depuis sa création en 1981, la Fondation Mira, qui ne dispose d’aucune subvention gouvernementale a attribué gratuitement plus de 3000 chiens spécialement entraînés pour venir en aide aux enfants autistes, aux personnes ayant une déficience visuelle ou un handicap moteur.

2017 – Pallia-Vie
Dans un décor boisé et paisible, Pallia-vie accueille les personnes atteintes de maladies dégénératives, en fin de vie ; elle dispose d’une équipe de 150 bénévoles et d’un encadrement professionnel et attentionné qui procure aux patients et à leurs familles réconfort et soutien dans les instants difficiles.

2018 – Alpha-Entraide des Chutes de la Chaudière
L’Organisme à but non lucratif a été fondé en 1995 pour offrir des formations de base gratuites en lecture, en écriture, en calcul et en informatique à des personnes de 16 ans et plus dans le but d’améliorer leurs conditions de vie. Elle a aussi pour objectif de sensibiliser la population en général au problème de l’analphabétisme. L’équipe de travail est composée de trois formateurs, d’une secrétaire et d’une directrice. Plusieurs bénévoles qualifiés complètent cette équipe.

2019 – WAPIKONI MOBILE
Au début des années 2000, la réalisatrice Manon Barbeau écrit un scénario de long métrage de fiction intitulé La fin du mépris avec une quinzaine de jeunes Atikamekw de Wemotaci. Parmi ces jeunes, Wapikoni Awashish, modèle positif de sa communauté, est la figure de proue du groupe. En mai 2002, alors qu’elle n’a que 20 ans et qu’elle déborde de projets, Wapikoni meurt dans une collision entre sa voiture et un camion chargé de bois.

Déjà profondément touchée par les nombreux suicides chez les jeunes de la communauté, Manon Barbeau est bouleversée par la mort accidentelle de sa plus proche collaboratrice. Elle conçoit alors l’idée d’un studio mobile comme lieu de rassemblement, d’intervention et de création audiovisuelle et musicale pour les jeunes des Premières Nations et le baptise Wapikoni mobile en hommage à Wapikoni Awashish.

Cofondé en 2003 par Manon Barbeau, le Conseil de la Nation Atikamekw et le Conseil des jeunes des Premières Nations du Québec et du Labrador, avec le soutien de l’Assemblée des Premières Nations et la collaboration de l’Office national du film du Canada, le lancement du Wapikoni mobile a eu lieu en 2004 dans le cadre du festival Présence autochtone à Montréal.

Depuis, le Wapikoni mobile circule dans les communautés autochtones et offre aux jeunes des Premières Nations des ateliers permettant la maîtrise des outils numériques par la réalisation de courts métrages et d’œuvres musicales. À chacune de ses escales, des « cinéastes-accompagnateurs » accueillent une trentaine de jeunes participants en formation à toutes les étapes de la réalisation.

Tous ces prix du civisme témoignent de la volonté de l’AMONM de contribuer de façon solidaire à la vie sociale du Canada en intervenant dans des cas où les services sociaux traditionnels peuvent être empêchés. Cette action suppose bien sûr des moyens financiers qui dépendent de la générosité de certains donateurs. A cet égard je me dois de saluer particulièrement le Groupe ALFID, qui, à plusieurs reprises, depuis 2006, a offert un généreux montant aux lauréats du Prix du civisme.

Enfin, Madame la Consule générale, chère Laurence, au nom de tous les compagnons de l’ACMONM, je suis heureuse de vous remettre ce ravissant foulard de soie intitulé « S’élever pour les générations futures » pour vous remercier de votre généreuse hospitalité.

Je vous remercie pour votre attention.

Dernière modification : 11/06/2019

Haut de page