Les Palmes Académiques au Dr. Benoît Hérique

Intervention de l’ambassadeur de France au Canada, Monsieur François Delattre,
à l’occasion
de la remise des insignes de Chevalier de l’Ordre des Palmes Académiques
au Dr. Benoît Hérique

(Collège Ashbury, Ottawa, 31 mai 2010)



Monsieur le Principal, Cher Tam Matthews,
Monsieur le Principal Adjoint, Cher Malcolm Mousseau,
Monsieur le Coordinateur international, Cher Dejan Stojanovic,
Monsieur le conseiller à l’Assemblée des Français de l’étranger, Cher Jacques Janson,
Mesdames et messieurs les professeurs, chers amis du Collège Ashbury,

It is a great pleasure for my staff –Olivier Boasson, Etienne Manuard- and for me to be with you this morning to take part in your assembly and to honor a great professor, Dr. Benoît Hérique.

Cet établissement scolaire fondé à la fin du XIXème siècle est à aujourd’hui reconnu - à juste titre - comme l’un des plus prestigieux, des plus exigeants et des plus sélectifs de la capitale fédérale canadienne, et je souhaite remercier très sincèrement chacune et chacun d’entre vous pour la chaleur de votre accueil qui me touche beaucoup.

C’est plaisir tout particulier de me trouver avec vous à Ashbury pour honorer l’un des vôtres, un homme qui exerce, avec une énergie et un engagement remarquables, à la fois les fonctions de professeur de français et celles de professeur d’éducation physique et sportive : le Dr. Benoît Hérique.

Monsieur le Professeur, cher Benoît Hérique,

Vos deux spécialités, que l’on trouve rarement associées chez un seul enseignant, sont à l’image de votre parcours académique et professionnel - hors du commun et même exceptionnel.

Vous avez d’abord envisagé d’embrasser la carrière militaire. Elève en Classe préparatoire de la prestigieuse école d’officiers de Saint-Cyr en France, vous opterez finalement pour des études centrées sur les langues : le russe, l’allemand, l’anglais, les lettres françaises et la didactique du français langue seconde.

Vous obtenez grâce à ces études une double maîtrise, l’une en anglais, l’autre en lettres modernes françaises, délivrées toutes deux par l’Université de Nancy dans l’Est de la France.

Vous êtes aussi l’auteur d’une très érudite thèse de doctorat d’Etat de la Sorbonne, à Paris, en littérature et civilisation françaises. Cette thèse, intitulée « Le Canada dans l’œuvre de Maurice Genevoix : sources, thèmes, langages » a reçu la mention très honorable et les félicitations du jury.

Elle rend compte avec éloquence de la fascination exercée par le Canada sur l’écrivain français Maurice Genevoix alors qu’il parcourt d’Est en Ouest cet immense pays, à la veille de la Seconde guerre mondiale, à l’occasion d’une tournée de conférences dans les Alliances françaises du Canada.

A travers les carnets de route de l’écrivain, admirablement décryptés par vos recherches, c’est également la vitalité de la langue française au Canada qui est fêtée dans votre thèse.

Homme de recherches donc, mais aussi homme de terrain. Parmi les multiples qualifications que vous avez acquises, permettez-moi de mentionner un certificat de l’université du Québec à Hull en sciences de l’éducation, trois permis ou certificats d’enseignement de l’anglais, du français et du français langue seconde du Québec et de l’Ontario, et six brevets ou certificats d’aptitude en éducation physique et sportive délivrés en France et au Canada (dans les domaines du rugby, de la natation et de la plongée aquatique).

Votre première expérience de l’enseignement est acquise en qualité d’assistant de français aux Etats-Unis, en Caroline du Nord, puis de professeur d’Education Physique et Sportive au Canada, en Colombie-Britannique, ce qui vous amène à organiser de nombreuses activités en plus de l’enseignement que vous dispensez au Saint Michaels University College de Victoria.

En 1984 vous rejoignez Ashbury, pour y enseigner d’abord dans les classes de niveau élémentaire, puis dans les classes de niveau secondaire.

Ici à Ashbury, vos multiples talents s’exprimeront sur tous les plans : éducatif, linguistique, sportif, mais également culturel avec l’organisation et l’encadrement de nombreux voyages thématiques en Europe et en Amérique du Nord.

Vous avez notamment organisé au bénéfice des élèves une école d’été qui leur permet, non seulement de développer leurs compétences en langue française, mais aussi de découvrir les nombreuses facettes de la France parmi lesquelles sa culture, sa gastronomie et la diversité de ses identités régionales.

Cette année, vous allez– si mes sources sont bonnes – organiser avec l’aide d’une équipe dont fait partie votre frère le Dr. Emmanuel Hérique, qui est avec nous ce matin, un grand voyage en France. Le voyage amènera un groupe d’élèves de Paris vers l’Alsace, puis la Bretagne et finalement les Flandres. A Vimy, vous leur ferez découvrir le mémorial, haut lieu du sacrifice consenti par des milliers de jeunes soldats canadiens lors de la Première guerre mondiale pour aider mon pays à se libérer. A Vimy, vos élèves pourront ressentir toute la force des liens qui unissent la France au Canada.

There is something here that I would like to say to the younger generations in particular. We should never forget that from Champlain and New France to Vimy, Dieppe and Juno Beach, and today in the mountains of Afghanistan and in Haïti, France and Canada have always stood shoulder to shoulder to defend and promote the values of freedom and democracy.

And we the French we will never forget the sacrifice made by so many young Canadians during the two world wars.

Cher Benoît Hérique,

Votre dynamisme, votre engagement, mais aussi votre sens de l’organisation et vos qualités académiques et humaines font de vous un enseignant exceptionnel au service du rayonnement de la langue et de la culture françaises, au service aussi de l’amitié profonde qui unit la France et le Canada.

C’est pour cela que la France a souhaité vous distinguer en vous décernant l’une de ses plus anciennes distinctions honorifiques, dont j’ai à présent le plaisir et honneur de vous remettre les insignes.

Docteur Benoît Hérique, au nom du Gouvernement de la République française, nous vous faisons Chevalier de l’Ordre des Palmes Académiques.

Dernière modification : 16/08/2011

Haut de page