La science est-elle au service de la paix ? [en]

PNG

Dans le cadre des commémorations du centenaire de l’armistice de la Première Guerre mondiale, l’ambassade de France, en collaboration avec le Lycée Claudel, le Musée canadien de la guerre et l’Université d’Ottawa (Département de philosophie), présente une discussion entre Jérôme Ferrari, écrivain français, Prix Goncourt 2012, et Yves Gingras, historien et sociologue des sciences canadien, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences

L’échange sera animé par Hugues Beaudoin-Dumouchel. Discussion en français, interprétation simultanée en anglais.

Né à Paris en 1968, Jérôme Ferrari, après avoir été, durant quatre ans, professeur de philosophie au lycée international d’Alger, vit actuellement en Corse où il enseigne depuis 2007. Il a reçu le prix Goncourt en 2012 pour Le Sermon sur la chute de Rome.

Il a également publié plusieurs autres romans : Dans le secret (2007), Balco Atlantico (2008), Un dieu un animal (2009), Où j’ai laissé mon âme (2010) et cette année A son image.

Yves Gingras est professeur au Département d’histoire de l’UQAM, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences et Directeur scientifique de l’Observatoire des sciences et des technologies (OST).

Il a publié de nombreux ouvrages dont les plus récents sont, Histoire des sciences (Paris : Presses universitaires de France, 2018), Sociologie des sciences (Paris : Presses universitaires de France, 2e edition, 2017), L’Impossible dialogue. Sciences et religions (Montréal, Paris, Boréal et PUF, 2016), il a aussi dirigé l’ouvrage collectif Controverses : accords et désaccords en sciences humaines et sociales (Paris, CNRS Éditions, 2014), Bibliomerics and Research Evaluation. Uses and Abuses, (Boston, MIT Press, 2016).

Dernière modification : 01/11/2018

Haut de page