L’Unesco lance la Bibliothèque numérique mondiale

La BNMBibliothèque numérique mondiale –, ou World Digital Library, a été officiellement inaugurée au siège parisien de l’Unesco, mardi 24 avril 2009, en présence du directeur général de l’Unesco, le Japonais Koichiro Matsuura, et de James H. Billington, directeur de la Bibliothèque du Congrès américain, à l’origine du projet.

JPEG

Initié en 2005, le projet consiste à mettre en ligne des images de documents de toutes sortes, conservés par les musées nationaux de la planète pour leur intérêt culturel ou historique, livres, manuscrits, cartes, photographies...

On peut par exemple, écouter le premier enregistrement sonore de la Marseillaise en 1898, examiner des os d’oracle considérés comme la plus vieille écriture chinoise et datés aux environs de 1200 avant JC, contempler la première carte européenne du Nouveau monde dessinée en 1592, consulter un tract politique arabe du XVe siècle, ...

La BNM vise à permettre au plus grand nombre d’accéder gratuitement, via Internet, aux trésors des grandes bibliothèques internationales, à des documents rarissimes actuellement conservés dans des musées nationaux et à développer le multilinguisme.

Réalisée par l’Unesco, le site Web est accessible en sept langues (anglais, arabe, chinois, espagnol, français, portugais et russe) mais les documents sont proposés dans leur langue d’origine, soit une quarantaine de langages différents.

A l’heure de son lancement, mardi, la BNM contient moins de 1.500 documents. C’est peu comparé aux deux grandes bibliothèques en ligne Europeana (l’équivalent européen) et Google Book Search (respectivement 2 et 7 millions d’ouvrages).

Dernière modification : 22/04/2009

Haut de page