L’Oréal -UNESCO Pour les Femmes et la Science [en]

L’Oréal -UNESCO Pour les Femmes et la Science 2018

À l’occasion d’une cérémonie s’étant tenue le 26 novembre dernier à l’ambassade de France au Canada à Ottawa, cinq jeunes chercheuses canadiennes ont été récompensées dans le cadre du programme L’Oréal Canada Pour les Femmes et la Science avec le soutien de la Commission canadienne pour l’UNESCO.

En présence de l’hôte de l’événement, Kareen Rispal, Ambassadrice de France au Canada, et de l’Honorable Kirsty Duncan, Ministre des Sciences et des Sports au Canada, ces cinq jeunes femmes ont ainsi pu rejoindre la communauté scientifique internationale de 102 lauréates et de plus de 3 000 jeunes femmes scientifiques, qui, ces dernières 20 années, ont bénéficié de la reconnaissance et de la valorisation apportées par le programme Pour les Femmes et la Science.

Les femmes sont encore trop peu représentées dans de nombreux domaines, notamment la science, où le plafond de verre est encore une réalité. Alors que deux femmes, Donna Strickland et Frances H. Arnold, viennent d’être récompensées des Prix Nobel 2018 de physique et de chimie, le pourcentage de femmes nobélisées en sciences plafonne à environ 3 % seulement depuis la création de ce prix. Et si les femmes représentent aujourd’hui 28 % des chercheurs, 89 % des postes à responsabilités dans le secteur de la recherche sont occupés par des hommes*. Le chemin vers une meilleure représentation des femmes dans la science reste long. Depuis 20 ans, la Fondation L’Oréal, en partenariat avec l’UNESCO, récompense chaque année des chercheuses d’exception et œuvre pour un équilibre femmes-hommes dans la science.

Les boursières canadiennes 2018

Chaque année depuis 2003, L’Oréal Canada et la Commission canadienne pour l’UNESCO remettent des bourses à 5 jeunes chercheures de niveau doctoral et postdoctoral.

Les bourses Excellence en Recherche L’Oréal-UNESCO 2018, d’une valeur de 20 000 dollars chacune, visent à soutenir des projets de recherche majeurs entrepris par des Canadiennes de niveau postdoctoral à un niveau crucial de leur carrière. Elles récompensent l’excellence et permettent à des scientifiques chevronnées, sélectionnées par un jury d’experts, de poursuivre leurs recherches. Madame Liette Vasseur, Présidente de la Commission canadienne pour l’UNESCO, a eu le plaisir de les remettre à :

• Dre. Jacquelyn Cragg, Bourse d’études postdoctorales, International Collaboration on Repair Discoveries (ICORD), Université de la Colombie-Britannique ;
• Dre. Stefanie N Rezansoff, Bourse d’études postdoctorales, Faculté des sciences de la santé, Université Simon-Fraser et Membre du Somers Research Group.

La bourse Supplément CRSNG et de L’Oréal-UNESCO pour les Femmes et la Science, d’une valeur de 10 000 dollars, a été remise par Dr. Pierre Charest, Vice-président, Direction des subventions de recherche et bourses, Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada à une scientifique canadienne participant à un projet de recherche prometteur. Il s’agit de :

• Dre. Erin McConnell, Bourse d’études postdoctorales, Département de biochimie et des sciences biomédicales, Université McMaster.

Dans le cadre de la mission du Fonds France-Canada pour la Recherche (FFCR), deux bourses de 5 000 dollars chacune ont été remises pour encourager et développer les échanges scientifiques et universitaires entre la France et le Canada dans tous les domaines de la connaissance, des sciences pures aux sciences humaines et sociales. Les bourses ont été présentées par Madame Ruby Heap, Co-présidente du FFCR. Les récipiendaires des bourses L’Oréal Canada Fonds France-Canada pour la recherche 2018, sont :

• Jalina Bielaska Da Silva, Candidate au doctorat en écologie et biologie évolutive à l’Université de Toronto.
• Adina Madularea, Candidate au doctorat à l’École d’études sociologiques et anthropologiques de l’Université d’Ottawa.
Dans son discours de clôture, Frank Kollmar, président directeur-général de L’Oréal Canada a affirmé : « Ce soir, nous honorons des femmes de science, car la Fondation L’Oréal et l’UNESCO ont une conviction qui est aussi une évidence : le monde a besoin de la science et la science a besoin des femmes. Ces 5 jeunes chercheures représentent l’avenir de l’excellence scientifique au Canada et l’avancement de notre société. »

* Sources : Prix Nobel et Rapport de l’UNESCO sur la science vers 2030, 2015.

À propos de L’Oréal Canada

L’Oréal Canada est une filiale à part entière du Groupe L’Oréal, le numéro un mondial du marché des cosmétiques. L’entreprise, dont le siège social est à Montréal, a atteint un chiffre d’affaires de 1,192 milliards de dollars en 2017 et compte plus de 1300 employés. Elle comprend un portfolio de 38 marques couvrant tous les aspects de la beauté et est présent dans tous les circuits de distribution : le marché de la grande consommation, les grands magasins, les salons, les pharmacies et les boutiques de marque.

À propos de la Commission canadienne pour l’UNESCO

La Commission canadienne pour l’UNESCO est le lien entre les Canadiennes et Canadiens et le travail essentiel de l’UNESCO—l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture. Elle assure la promotion des valeurs, priorités et programmes de l’UNESCO au Canada et fait entendre la voix des experts de la société civile à l’international. Par son action, elle contribue à un monde pacifique, équitable et viable qui ne laisse personne derrière.

(Source : L’Oréal Canada)

Dernière modification : 05/12/2018

Haut de page