Biographies [en]

Finance durable : Comment gagner de l’argent en sauvant la planète

Modératrice

- Céline Bak, fondatrice et présidente d’Analytica Advisors

Céline Bak, spécialiste des impacts commerciaux du changement climatique. Céline Bak est présidente-fondatrice d’Analytica Advisors, un cabinet de conseil qui œuvre sur les marchés mondiaux de capitaux pour les entreprises et investisseurs leaders du développement durable. Attachée supérieure de recherche à l’Institute for Sustainable Development, elle mène des recherches sur le financement durable. Elle a également mené des recherches sur l’innovation et l’infrastructure et a siégé à titre de coprésidente de Think Tank 20 (T20) Climate Policy and Finance Task Force. Elle est souvent appelée par les grandes entreprises médiatiques à commenter sur des questions liées au financement de la lutte contre le changement climatique.

Participants

- Dr. Sabrina Schulz, chef du bureau de Berlin, KfW

Sabrina Schulz est chef du bureau de Berlin de la banque allemande de financement du développement à Berlin. Auparavant, elle était chef du bureau de Berlin d’E3G – Third Generation Environmentalism, un thank tank européen non lucratif qui œuvre dans la transition mondiale vers le développement durable. Elle est directrice de recherche du programme de changement structurel à Das Progressive Zentrum, où elle travaille aussi sur les questions européennes. Ces anciens postes l’ont amenée à Londres, Bruxelles, Washington DC et à Ottawa. Elle a étudié la politique et la gestion publique à Konstanz, Louvain-la-Neuve et Potsdam. Elle détient une maitrise et un doctorat en politique internationale de l’Université de Wales à Aberystwyth.

- Julia Langer, directrice generale, The Atmospheric Fund (TAF)

Julia Langer dirige The Atmospheric Fund (TAF), une entreprise qui promeut l’avancement de solutions urbaines à la pollution atmosphérique et à incidence climatique à Toronto et Hamilton. Pendant près de 30 ans, Julia a occupé des postes de cadre supérieur dans le secteur de l’environnement, administrant des campagnes et des organisations, élaborant des stratégies et des politiques et servant même d’inspiration à des membres des secteurs privé et public, qui se sont engagés à sa suite dans la lutte contre la pollution atmosphérique et le changement climatique. Avec l’aide du comité d’investissement du TAF, elle veille à l’intégrité des ressources de l’entreprise sur le plan financier. Julia est récipiendaire du Prix ministériel d’excellence environnementale 2016 pour son travail dans la lutte contre le changement climatique. Elle est également membre du Conseil Génération Energie du gouvernement fédéral.

- Bertrand Millot, vice-president et chef d’Investment Stewardship

Bertrand Millot est vice-président et chef de l’investissement durable depuis décembre 2018. Son mandat consiste à faire évoluer les pratiques et le positionnement de la Caisse en matière d’investissement durable, et de renforcer ainsi son leadership dans ce domaine sur la scène internationale.

Un des architectes de la stratégie de l’organisation liée aux changements climatiques, M. Millot est aussi un investisseur expérimenté à la fois dans les secteurs des infrastructures et des entreprises des marchés en croissance, où les considérations ESG figurent depuis longtemps au premier plan. Au service de la Caisse depuis 2015, il a précédemment occupé le poste de vice-président, Gestion des risques, Infrastructures et Analyse transversale. À ce titre, il était responsable d’identifier les enjeux de gestion des risques transversaux, incluant la géopolitique et les risques émergents. Il agissait également comme expert-métier en risque pour le portefeuille Infrastructures.

Avant de se joindre à la Caisse, M. Millot a été président-directeur général et chef des Placements à Cordiant Capital, un gestionnaire de fonds spécialisé dans la dette des marchés émergents, avec des investissements de quelque 2,5 G$ dans 50 pays et un large éventail de secteurs. Auparavant, il a œuvré dans le secteur du financement de projets d’infrastructures à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, à Londres, gérant un portefeuille de 180 investissements. Il a commencé sa carrière en tant que gestionnaire à BNP Paribas, à Paris.

M. Millot est titulaire d’un MBA de l’Université McGill et d’une maîtrise en ingénierie de l’École nationale supérieure d’arts et métiers. Il est membre de l’Institut des administrateurs de sociétés et détient le titre IAS.A.

- Timothy Lane, sous-gouverneur, Banque du Canada

Timothy Lane a été nommé sous-gouverneur à la Banque du Canada en février 2009. Avec les autres membres du Conseil de direction, M. Lane partage la responsabilité des décisions touchant la politique monétaire et la stabilité du système financier, ainsi que de la formulation de l’orientation stratégique de la Banque. Il surveille les fonctions de la Banque se rapportant à la gestion financière et à la monnaie, notamment les travaux de recherche et d’analyse qui y sont effectués en ce qui concerne le développement des technologies financières, des cryptoactifs et des monnaies numériques.
Les responsabilités de M. Lane en tant que sous-gouverneur ont touché divers secteurs. De 2014 à juillet 2018, il était chargé de la surveillance des analyses que fait la Banque de l’évolution de l’économie internationale à l’appui des décisions de politique monétaire et a agi en tant que représentant de la Banque auprès du G7 et du G20. Auparavant, il était chargé de surveiller les travaux de la Banque dans le domaine des marchés financiers (2010-2013) et de l’analyse de l’évolution de l’économie canadienne (2009-2010). M. Lane est entré au service de la Banque du Canada en août 2008 à titre de conseiller du gouverneur.

Avant son arrivée à la Banque, M. Lane a travaillé pendant vingt ans au Fonds monétaire international (FMI) à Washington. Durant cette période, il s’est penché sur une grande variété de dossiers et a contribué à des travaux du FMI concernant un certain nombre de pays. M. Lane a publié des recherches sur un vaste éventail de sujets liés, notamment, à la politique monétaire, aux crises financières, à la réforme du FMI et à la transition économique. En 2004-2005, il était adjoint invité à l’Université d’Oxford. Il a également été professeur adjoint d’économie à l’Université d’État du Michigan (1984-1988) et à l’Université de l’Iowa (1983-1984).

Né à Ottawa, M. Lane a obtenu un baccalauréat spécialisé de l’Université Carleton en 1977 et un doctorat en économie de l’Université Western Ontario en 1983.

- Xavier Bonnet, chef des services économiques au Canada (DGTrésor, Ministère de l’économie et des finances), Ambassade de France

Dans son poste précédent, Xavier Bonnet était durant six ans chef du service économique du ministère de la transition écologique. A ce titre, il a été particulièrement impliqué dans le conseil et l’évaluation économique des différentes mesures prises en matière d’environnement. Avec ses équipes, il a contribué fortement à la structuration de la finance verte sur la place de Paris. Il a notamment participer à l’élaboration de la première émission de l’OAT verte (obligation souveraine) avec ses collègues de l’Agence France Trésor (DGTrésor), ainsi qu’à l’établissement du cadre réglementaire pour le reporting extrafinancier des investisseurs institutionnels (loi de transition énergétique et écologique de 2015). Il a aussi coordonné la mise en place de nouveaux labels pour les investissements financiers verts (TEEC) et pour les plateformes participatives vertes. Autant de sujets qui ont préfiguré les réflexions internationales (TCFD) et européenne (HLEG) sur le reporting et la taxonomie.

Xavier Bonnet est ingénieur-statisticien-économiste de formation, diplômé de l’École Polytechnique en 1992 et de l’École Nationale de la Statistique et de l’Administration économique en 1994.

Biographies en anglais

Moderator and panelists’ biographies

Dernière modification : 14/05/2019

Haut de page