Conférence : Quand un virus prend place(s).

Au cours d’une conférence à la résidence de France à Ottawa, le géographe Michel Lussault nous a présenté sa réflexion sur l’impact de la COVID sur le monde urbanisé actuel.

PNG

La pandémie de Sars-Cov-2 semble avoir pris de court la plupart des autorités politiques et sanitaires, en raison de la rapidité de la diffusion du virus et de la nécessité de la contrôler par des mesures de confinement strict, sans équivalent en temps de paix
à une échelle planétaire. Comment appréhender le “succès” du pathogène en termes géographiques ?

Cette intervention se proposait de montrer que la pandémie s’est construite à partir des caractéristiques mêmes du système-Monde urbanisé. Ce sont en effet les conditions de l’urbanisation globale qui seules peuvent expliquer la cinétique et l’exhaustivité géographique de l’épidémie de Covid-19.

On a tenté également d’expliquer comment s’établissent les différentiations spatiales locales et régionales d’un tel phénomène global et de proposer in fine une lecture de la pandémie à la lumière du paradigme de l’anthropocène.

L’événement était retransmis en direct sur la page Facebook de l’Ambassade.

- Pour revoir la conférence, cliquez ICI  :

Dernière modification : 02/05/2022

Haut de page