Célébration du 14 juillet à Ottawa : les discours

Allocutions de l’ambassadrice Kareen Rispal et Catherine McKenna, ministre de l’environnement et du changement climatique à l’occasion de la Fête Nationale, devant près de 1700 invités Français de la région de la Capitale nationale et Canadiens amis de la France.

Discours de l’ambassadrice Kareen Rispal

(Seul le prononcé fait foi)

... Ensemble nous pourrons surmonter les difficultés et de préparer un avenir meilleur pour nos enfants. C’est le choix de la France ; c’est aussi, je le pense, le choix du Canada. Cette fête nationale est donc dédiée à notre amitié, Vive la France, vive le Canada !

Bienvenue à l’Ambassade de France en ce jour de fête nationale. Et merci madame la Ministre de l’Environnement et du Changement climatique, chère Catherine McKenna de nous honorer de votre présence et de représenter le gouvernement fédéral du Canada.

Cette année encore nous avons fait tout notre possible pour vous accueillir dans les meilleures conditions, ce qui aurait été impossible sans le soutien actif des entreprises partenaires de notre événement.

Un immense merci à L’Oréal et Sanofi.

Un très grand merci à Saint-Gobain, Savencia, Alfid, Airbus, Thales, Naos, Naval Group. Un grand merci à Jacobsons, Servier, Moët & Chandon, Bombardier, Ipsen, Michelin, Le Cordon Bleu Ottawa. Merci à Rougié, Campari Grand Marnier, Premier Tech, NORREF, Société générale, Mamie Clafoutis.
Je salue également Decathlon, présent parmi nous aujourd’hui et très bientôt à Ottawa.

Je vais vous faire une confidence : chaque année au moment du 14 juillet nous avons à l’Ambassade 2 2 angoisses existentielles : 1. La météo et 2. La qualité de nos buffets ! Grâce aux équipes de l’Ambassade, à nos sponsors et à la météo, nous ne manquons de rien !

Un mot spécial pour l’équipe de l’Ambassade qui n’a pas ménagé sa peine. Je suis fière et privilégiée d’avoir de tels collaborateurs ! je crois qu’on peut les applaudir !

Mesdames, Messieurs,

L’année dernière, nous avons fêté les 90 ans de l’établissement des relations diplomatiques entre la France et le Canada. 90 ans qui sont, en fait, l’écho d’une relation très ancienne, fondée sur une histoire commune - et nous n’oublierons jamais l’intervention du Canada à nos côtés lors des deux guerres mondiales, - et marquée par un attachement commun à la langue française. 90 années d’une relation étroite, concrète et engagée ;
90 années qui doivent nous inspirer et nous inciter à faire toujours mieux !

Et nos sources d’inspiration sont nombreuses

Je pense d’abord aux vétérans canadiens qui, 75 ans après le Débarquement de Normandie, ont refait le voyage vers la France (et ont eu, en hommage à leurs camarades tombés, le courage de tremper leurs pieds dans la froide Manche !).
Je pense aussi aux femmes, et aux hommes qui, de chaque côté de l’Atlantique et partout dans le monde, n’ont de cesse d’œuvrer pour l’égalité des genres, et vous savez qu’en tant que 1 ere femme ambassadrice au Canada c’est un sujet qui m’est cher. Je voudrais en profiter d’ailleurs pour féliciter nos équipes de football féminines qui ont gagné notre admiration et nos cœurs !

Je pense aux jeunes qui se mobilisent pour lutter contre le réchauffement climatique
Je pense à l’Union européenne qui a su créer, quoique l’on dise, un espace de paix, de coopération et de justice.

Je pense au Canada qui a su, l’année dernière, au Sommet du G7 à Charlevoix, porter des sujets cruciaux pour l’avenir de notre planète et de notre humanité.
Et, je garde le meilleur pour la fin, Je pense à vous toutes et tous, Français au Canada et Canadiens en France - entrepreneurs, travailleurs, enseignants, chercheurs, étudiants, parents - qui contribuez, par vos actions au quotidien, à la prospérité et à l’amitié entre nos peuples. C’est vous qui nous inspirez.

Les défis auxquels nous devons faire face sont immenses, mais nous sommes déterminés à nous y attaquer.

Pour cette raison, la présidence française du G7 a placé le Sommet de Biarritz sous le signe de la lutte contre les inégalités.
Dans ce monde compliqué, la France sait pouvoir compter sur le Canada. Nous partageons les mêmes valeurs et les mêmes combats.

Je veux ici faire part de ma profonde gratitude. Pour l’engagement du Canada au Mali en soutien de la force des Nations Unies depuis plus d’un an. Grâce aux hélicoptères et au personnel canadien, notamment dans leur rôle d’évacuations médicales, des vies ont été sauvées, y compris des vies françaises.

Mais surtout , nous partageons, canadiens et français , la conviction que la stabilité dans le monde, ne peut être que garantie que par un ordre international fondé sur des règles claires, solides et justes.

Là où il n’y a pas de règles, nous contribuerons à les établir : c’est le sens du travail que nous menons ensemble dans le domaine de l’intelligence artificielle, ou dans l’espace numérique où nous devons lutter contre la violence et la haine sur les réseaux sociaux.

Là où il y a des règles, nous nous les défendons. C’est dans cet esprit que nous nous tenons aux côtés du Canada pour demander le respect des conventions internationales et des droits de l’Homme, en particulier en ce qui concerne les ressortissants canadiens détenus en Chine depuis le début de l’année.

Notre importante coopération bilatérale illustre bien d’ailleurs la force de notre engagement commun en faveur d’un monde meilleur. L’environnement est au cœur de nos préoccupations comme en témoigne votre présence chère Catherine. Dans tous ces domaines, et je pense au développement en pays tiers, à la diversité culturelle, à l’innovation, et bien d’autres encore, nous menons une action efficace et résolument tournée vers l’avenir.

Enfin je vous avais déjà parlé de L’Accord économique et commercial global entre l’Union européenne et le Canada, le CETA : la France est en train de ratifier et c’est une bonne nouvelle , car cet accord a déjà démontré tous ses bénéfices pour la France, l’Europe et le Canada. Il contribue à notre prospérité commune tout en préservant le respect des normes sociales et environnementales.

Mesdames, Messieurs,

Je le redis, Ensemble nous pourrons surmonter les difficultés et de préparer un avenir meilleur pour nos enfants. C’est le choix de la France ; c’est aussi, je le pense, le choix du Canada.
Cette fête nationale est donc dédiée à notre amitié,
Vive la France, vive le Canada !

Je vous remercie et je cède la parole à Madame la Ministre, l’honorable Catherine McKenna./.

Dernière modification : 30/07/2019

Haut de page