Candidature de la France au Conseil de l’Organisation maritime internationale - (10 décembre 2021) [en]

La France est candidate au renouvellement de son mandat comme membre du Conseil de l’Organisation maritime internationale (OMI) au titre de la catégorie des États présentant un grand intérêt pour le commerce maritime international (catégorie B). L’élection des membres du Conseil se déroulera à Londres le 10 décembre 2021 lors de la 32e session de l’assemblée de l’OMI.

Etat côtier soucieux de la protection de l’environnement marin ainsi que de la sûreté et de la sécurité maritime, la France siège au sein du Conseil de l’Organisation maritime internationale sans interruption depuis sa création.

La France a ratifié la quasi-totalité des instruments de l’OMI, y compris les plus récents. Elle est pleinement engagée pour un transport maritime durable et porte des propositions concrètes au sein de l’Organisation, notamment pour la réduction des gaz à effet de serre. Elle prépare actuellement la procédure de ratification de la convention SNPD qui renforce les obligations des propriétaires de navires transportant par mer des substances nocives et potentiellement dangereuses.

L’engagement français s’illustre aussi sur le terrain au travers de sa participation à plusieurs opérations internationales de lutte contre la piraterie et les trafics illicites en mer. En termes de protection de l’environnement marin, la France a créé des aires marines protégées représentant 22% de ses eaux sous juridiction.

La candidature de la France est portée par sa volonté de continuer à œuvrer en coopération avec les autres États au sein de l’Organisation maritime internationale pour un transport maritime durable, pour la sécurité et la sûreté du transport maritime international ainsi que pour la protection de l’environnement à travers une ambition maritime environnementale forte et pragmatique.

Preuve de l’importance qu’elle accorde aux questions maritimes, la France accueillera sur son sol la future Organisation internationale des aides à la navigation maritime en 2022, dont les travaux sont reconnus dans le domaine de la sécurité de la navigation.

Que retenir de la candidature française ?

La France candidate à sa réélection en catégorie "B" au conseil de l’OMI - Aide-mémoire - (PDF, 99.5 ko)

En savoir plus :

La représentation permanente de la France auprès de l’Organisation maritime internationale : https://omi.delegfrance.org/ et sur Twitter : https://twitter.com/franceomi

Dernière modification : 22/12/2021

Haut de page